Le patrimoine bâti
Monument aux morts de la Première Guerre Mondiale

Monument aux morts de la Première Guerre Mondiale


Monument aux morts de la Première Guerre Mondiale, inauguré en 1927, détruit par les Allemands en 1941, bas relief restauré en 1951

(circuit mémoriel)

Monument au morts détails

En 1927, Altkirch s’est dotée d’un monument aux morts de la Grande Guerre situé place de la République, sur le mur face à la Vielle Porte. Il était composé d’un bas relief sculpté, œuvre du Professeur Marzolf de Strasbourg, qui représentait une jeune femme se jetant dans les bras de Marianne.

Cette jeune femme symbolisait Altkirch qui retrouvait enfin la France après avoir été sous administration allemande. Le monument fut démoli en 1941 par les Allemands, puis reconstruit en 1949 avec les vestiges du bas relief qui avaient pu être sauvés.

Si vous vous retournez pour faire face à la Vieille Porte, vous découvrirez une borne Vauthier, récupérée sur le front. Le sculpteur Paul Moreau Vauthier eu l’idée d’ériger ces bornes pour matérialiser la ligne de front telle qu’elle était lors de l’offensive victorieuse de la deuxième bataille de la Marne en juillet 1918.

Monument au mort - vieille photo

Monument aux morts - borne

Le Sundgau, sur la ligne de front, a payé un lourd tribut. Les cimetières militaires rendent hommage à tous ceux qui ont offert leur vie, en particulier lors des premiers combats d'août 1914 pour la libération d'une grande partie du Sundgau. Les deux premiers militaires morts dans le conflit, le caporal Peugeot et le lieutenant Meyer sont tombés sur notre terre ! De nombreux villages conservent le souvenir sinon les traces de ces moments tragiques.

Point stratégique pour les armées, la capitale du Sundgau fut bombardée à plusieurs reprises. Altkirch comme Dannemarie, subira plusieurs offensives françaises en 1915 mais restera allemande jusqu'à la fin de la guerre.

Date de publication: 14/08/2012 10:26
comments powered by Disqus