Le patrimoine bâti
La synagogue d’Altkirch

La synagogue d’Altkirch


La synagogue d’Altkirch construite entre 1834 et 1837

rue de Ferrette (en face de la bibliothèque municipale)

La synagogue est une vaste salle rectangulaire dotée d'une galerie sur trois côtés. La "Schul", école et lieu de réunion communautaire traditionnel, occupe la partie arrière de l'édifice, sur deux étages. L'ensemble est en maçonnerie, seuls les chambranles sont en grès rouge. L'aron, pratiqué en saillie sur le pignon est (sur rue), était décoré de deux colonnes placées aux angles, démontées en 1940 et déposées dans le jardin entourant la synagogue.

La communauté juive disposait d'un lieu de culte plus ancien, dans le secteur de la place des Trois-Rois (peut-être au 3, rue des Trois-Rois où se trouveraient les vestiges du Mikvé ?).

Entre 1834 et 1837, selon Rothé- Warschawski, une nouvelle synagogue est construite rue de Ferrette. Pillée et endommagée lors des émeutes antisémites de 1848 (le Judenrumpel du 29 février), elle est restaurée par les soins de l'architecte Jean-Baptiste Schacre en 1850 (selon Jarassé).

 En 1940, l'occupant allemand transforme l'édifice en cinéma et détruit l'aron pour pratiquer une entrée directe depuis la rue. La synagogue est restaurée à partir de 1946 par l'architecte Picard (selon un renseignement oral) qui rétablit l'aron. Au-dessus de la porte d'entrée (gouttereau ouest), figure une inscription peinte sur le linteau en caractères hébraïques : "Car tous les peuples iront, chacun au nom de son dieu, et nous, nous irons avec le nom de Hachem notre Dieu !".

 Altkirch était siège d'un rabbinat à partir de 1844.

Synagogue d'Altkirch

La communauté juive à Altkirch et dans le Sundgau

C'est entre le XVème et le XVIIIème siècle que les Juifs, bannis de Bâle et de Mulhouse, s'étaient établis dans le Sundgau. Ils formaient ainsi d'importantes communautés à Hégenheim, Hagenthal, Hirsingue, Seppois et Durmenach qui est jusqu'au milieu du XIXème siècle, une des communautés juives les plus importantes du Haut-Rhin (deuxième communauté du Sundgau jusqu'en 1930-40 après celle d'Altkirch).

En 1784, lors du "dénombrement général des Juifs tolérés en la Province d'Alsace" ordonné par Louis XVI, on y comptait 73 familles comprenant 340 individus. Cette population atteint 640 personnes au courant du XIXème siècle, et dépasse largement le nombre d'habitants chrétiens.

La cohabitation est marquée en 1789 par une première émeute anti-juive, et surtout en 1848 (29 février) par le "Juderumpel" à Durmenach, véritable pogrom lors duquel 75 maisons de familles juives sont incendiées.

En remontant la rue de Ferrette, vous pourrez découvrir le temple protestant d’Altkirch construit en 1879, au n°16  de la  rue de Ferrette.

Date de publication: 14/08/2012 13:29
comments powered by Disqus