Le patrimoine bâti
La Fontaine de la Vierge

La Fontaine de la Vierge


Fontaine de la Vierge

Place de la République

Réalisée en 1853 à partir du clocheton gothique et de la statue de la vierge (XIVème siècle) récupérés sur l’angle sud de l’abside de l’ancienne Église détruite en 1845.

Fontaine place de la République

En 1215, le comte de Ferrette fit construire une Église sur l’actuelle place de la République. Cette église fut détruite aux alentours de 1845 sur décision du maire d’alors : Jean Adam Pflieger. Aujourd’hui, tout ce qui reste de cet édifice religieux, sur ce même emplacement est un clocheton et une statue de la vierge transformés en fontaine en 1853.

Elle a été inaugurée officiellement en 1857 par M. Couchepin, Maire de la Ville. Les plans ont été réalisés par Charles Goutzwiller, ancien secrétaire de la Mairie d’Altkirch et premier professeur de dessin de Jean Jacques Henner, artiste peintre de Bernwiller.

La vierge et le clocheton gothique datent du XIVème siècle et le corps de la fontaine du XIXème siècle.

Construite en pierre blanche de Pierre de Savonnières (Meuse), elle affecte une forme pyramidale qui emprunte au style gothique sa hardiesse. Autour du bassin de forme hexagonale s’enroulent de gracieuses rosaces ; au massif qui sert de piédestal à la Vierge, se détachent trois chimères crachant l’eau dans le bassin et deux écussons aux armes de la Ville. Sur l’une des faces figure une inscription commémorative des faits héroiques et miraculeux (invasion d’Enguerrand de Coucy- lire ci-dessous histoire de la statue de la Vierge).

Au dessus dans la niche ogivale, la statue s’abrite sous son dais gothique qui forme le couronnement de l’œuvre , due au talent dedeux sculpteurs célèbres les frères Laurent de Nancy.

Rappelons également que l’écoulement de la fontaine de la Vierge alimentait durant de longues années une petite fontaine qui se trouvait au pied de l’ancien monuments aux morts  dédiés aux poilus de la guerre 1914-1918, face à la Vielle Porte.

L’histoire de la statue de la Vierge

Statue de la vierge - fontaine

Enguerrand VII, sire de Coucy, avait décidé de recouvrer la dote de sa mère. Il chercha donc à deux reprises à faire valoir ses droits sur l’Alsace autrichienne. Il était en effet le fils de Enguerrand VI et de Catherine d’Autriche, fille de Léopold II.

En 1375, De Coucy lança une offensive de grande ampleur, pénétrant en Alsace par le Col de Saverne. Ses troupes au nombre de 16 000, comptaient plusieurs milliers de mercenaires anglais. En face l’armée du duc d’Autriche Léopold III. Pendant 6 semaines, Enguerrand à la tête de ses « Engeländer » incendièrent plus de 40 villages, pillèrent les maisons religieuses, assiégèrent les villes. Ils se heurtèrent finalement aux Confédérés suisses et subirent une cuisante défaite. En se repliant, les fuyards s’arrêtèrent devant les murs d’Altkirch.

L’attaque eut lieu le mercredi de la Chandeleur, soit le dernier mercredi de janvier 1376. Malgré une énergique résistance, les Altkirchois se virent perdus. Avec le curé, ils implorèrent Notre Dame, patronne de la ville. C’est alors qu’apparut dans la nuit une immense lumière que l’on attribua à l’apparition de la Vierge Marie et qui fit fuir les assaillants

L'ancienne Eglise d'Altkirch

Altkirch est une ville riche en fontaines

Outre la fontaine de la Vierge, vous pourrez en admirer cinq autres.

Deux se situent dans la seule rue du Roggenberg : la première, à mi-hauteur, composée d’un fût rond orné de têtes d’hommes

Fontaine détail

barbus, fut déplacée au XIXème siècle. A l’origine, elle était accolée à l’ancienne église.

Garnison Roggenberg Ehret

La deuxième au bas de la rue, appelée le « Hirtzenbrunnen » en raison du cerf qui surmontait l’obélisque à l’origine, fut érigée en 1776 par le Bourgmestre Nansé. Elle présente en son centre un obélisque surmonté d’un globe. Sachez qu’un vieux dicton altkirchois prétend que : « Quiconque a bu l’eau du Hirtzenbrunnen, ne quittera plus jamais Altkirch ! ».

Au gré de votre promenade, vous découvrirez également la fontaine Saint Morand, place Charles Goutzwiller dans la rue Général de Gaulle. Elle est constituée d’un piédestal décoré de têtes de personnages fantastiques d’où se dresse une colonne qui supporte une statue de Saint Morand.

Fontaine place Goutzwiller

N’hésitez pas à aller découvrir rue de France, une très ancienne fontaine, remarquable pour ses deux têtes de faunes qui ornent son fût rond et ventru.

Fontaine rue de France

La dernière se situe place de la réunion, en basse ville.

Fontaine place de la réunion photo n°2

 

 

 

 

Date de publication: 13/08/2012 14:23
comments powered by Disqus